Alice au pays de l'illumination

Supposons qu'Alice ait lu un livre sur le bouddhisme zen avant de s'endormir en cet après-midi fatidique. Son échange avec le Chat du Cheshire aurait pu se dérouler ainsi :


Arrivée à un carrefour sur le chemin de la forêt, Alice se tient debout pendant un moment, perplexe quant à la direction à prendre. C'est alors qu'elle aperçoit le Chat du Cheshire assis en position de lotus sur une branche d'arbre à quelques mètres de là, en train de méditer. Il semblait si paisible qu'elle n'osait pas le déranger, mais en même temps il a un air si compatissant qu'elle pense qu'il pourrait l'aider à résoudre son dilemme. Alors, quand elle ouvrit les yeux, elle s'éclaircit la voix et dit sur son ton le plus doux : "Si tu veux bien, Chat du Cheshire, peux-tu m'indiquer le chemin pour aller au jeu de croquet de la Reine?"




Pendant un moment, le Chat se contente de lui sourire, les yeux globuleux, puis il dit simplement : "Que préfères-tu faire ? Aller au jeu de croquet de la Reine, ou être éclairée ?"


Alice voulait vraiment aller au jeu de croquet, mais comme on lui pose une question d'adulte, elle estime devoir y répondre de manière adulte. "Oh. Être éclairée, bien sûr", dit-elle d'un air entendu.


Les yeux du chat la fixent à nouveau pendant un moment, puis il lui dit : "Eh bien, dans ce cas, tu ne seras pas éclairée."


Surprise, Alice répond : "Tu veux dire que si je veux être éclairée, cela m'empêchera de l'être ?


"Précisément", dit le Chat. "Le désir d'être éclairée est la seule chose qui t'empêchera d'être éclairée."


"Eh bien, dans ce cas," dit Alice, "je préfère aller au jeu de croquet de la Reine."


"Non, non," dit le Chat, "ça ne fera pas l'affaire non plus. Si tu veux jouer au croquet pour t'éclairer, cela t'empêchera de t'éclairer aussi".




"Mais qu'est-ce que je dois faire, alors ?" dit Alice, qui commence à se sentir un peu étourdie par toutes les idées étranges qu'elle a entendues depuis ce matin.


"Il n'y a rien à faire du tout", répond le chat. "L'éveil n'est pas quelque chose que l'on fait, c'est quelque chose que l'on est tout simplement. Il suffit de se rappeler que l'on est éclairé et d'agir naturellement de manière éclairée".



"Mais comment puis-je savoir ce qu'est une voie éclairée alors que je ne suis pas encore éclairée ?"


Le Chat roule les yeux et répond : "Miséricorde, comment peux-tu être si ignorante, mon enfant ? Tu es déjà éclairée. Tu es éclairée, je suis éclairé, le Chapelier fou, le Lièvre de mars : nous sommes tous éclairés".


"Mais si je suis déjà éclairée, pourquoi ne le sais-je pas ? Être éclairée ne signifie-t-il pas que vous savez que vous l'êtes ?" demande-t-elle honnêtement perplexe.


"Bien sûr que tu le sais. Je viens de te le dire", répond le Chat, son sourire s'élargissant de plus en plus.


"Mais si je suis éclairée, que fais-je ici ? Et pourquoi suis-je perdue ?"


"Tu as oublié", dit le chat, en prenant une gorgée de ce qui ressemble à un petit verre d'eau.


"Mais si j'ai oublié une fois, qu'est-ce qui m'empêchera de l'oublier à nouveau ? Et à quoi sert l'illumination si tu peux l'oublier", demande Alice, qui commence à se sentir exaspérée par les bêtises du Chat. "Maintenant, j'aimerais bien que tu m'indiques le chemin pour aller au jeu de croquet de la Reine. “


"Très bien, alors. C'est dans cette direction", dit le Chat, en agitant sa patte droite, "Va au jeu de croquet de la Reine. Mais le chemin dans cette direction," dit-il, en pointant sa queue dans l'autre sens, "est le but."


"Tu veux dire que ça va jusqu'au but", dit Alice en le corrigeant, mais avant qu'elle ne puisse demander quel but, le chat répondit : "Je pensais ce que j'ai dit. Le chemin est le but".


"Mais comment un chemin peut-il être un but ?" lui demanda-t-elle.


"Oh, très simplement", dit le Chat. "Tu le suis sans penser à aller nulle part, et donc où que tu ailles, tu es là."


"Cela ne me semble pas être un objectif très important", lance Alice. "En fait, cela semble plutôt inutile. Je veux sortir de cet endroit horrible."


"Pourquoi ?" demande le Chat.


"C'est si troublant, tous ces changements soudains. D'abord, j'étais si petite que je me suis presque noyée dans mes propres larmes, puis si grande que je ne pouvais pas sortir par la porte. Et tout s'est passé si vite que maintenant je ne sais même plus qui je suis..."


"Eh bien, alors il doit y avoir quelque chose qui ne va pas chez toi", répondit le Chat. "Tout le monde ici aime les changements soudains. Ils sont très amusants". Et sur ces paroles, il disparaît soudainement.



Alice n'en est même pas très surprise, car elle s'habitue à ce que des choses bizarres se produisent. Puis, alors qu'elle fixe encore l'endroit où le chat se trouvait, le voilà qui réapparaît soudainement.


"Ici. N'était-ce pas amusant ? demande-t-il.


"Je suppose que oui", dit Alice. "Mais je dois avouer que je suis assez fatiguée."


"Alors, que pensez-vous de cela ?" demande le Chat. Alice attend avec impatience de voir ce que le chat va faire ensuite , mais il reste assis, souriant comme avant. Puis, peu à peu, elle prend conscience de tout un flux d' images d'elle-même et du chat qui passent devant elle à une vitesse vertigineuse, de tous les côtés. En regardant autour d'elle, elle remarque qu'un cercle de miroirs suspendus dans l'air s'est formé autour d'elle et du Chat. Elle se dirige vers l'un des miroirs et réalise qu'il contient des reflets non seulement d'elle-même et du Chat, mais aussi de tous les autres miroirs, qui reflètent tous les autres miroirs, et ainsi de suite à l'infini, répétant plus d'images du Chat et d'elle-même qu'elle ne pouvait en compter. "Tu vois comme tout s'interpénètre", commente le Chat. "Je trouve cela très amusant. Je vous interpénètre, et vous m'interpénétrez, et..." Alice n'apprécie pas du tout cette dernière remarque. Elle crie et se retourne pour fuir, mais quelle que soit la direction qu'elle a prend, elle se heurte à un miroir rempli des reflets souriants du chat. Réalisant qu'elle est prise au piège, elle tombe à genoux et se met à pleurer. Chaque larme, qui roule lentement sur sa joue, capte les reflets du chat, à leur tour captés par le suivant, et ainsi de suite - jusqu'à ce que la première larme éclabousse le sol et brise le sort. Le Chat et les miroirs disparaissent alors en un éclair. "Dieu merci", fait Alice. "Je suis libre." Elle s'élance sur un chemin menant au jeu de croquet de la Reine. "Au moins, au croquet, vous savez où vous êtes", pense-t-elle, "avec des règles que vous pouvez comprendre, et un début et une fin." À peine cette pensée sortie de sa tête, elle regarde en l'air et voilà que le chat est de nouveau assis sur la branche d'un arbre. "As-tu dit que tu voulais quitter cet endroit ?" lui demande-t-il. "Oui", répond Alice. "Absolument." "Je dois dire que c'est très égoïste de ta part", répond le Chat. "Tu devrais faire le vœu de ne pas partir d'ici avant d'avoir fait sortir tous les autres d'abord." "Eh bien, je trouve cela très égoïste de votre part, Monsieur le petit malin", rétorque Alice, qui est maintenant tellement hors d'elle au point d'en oublier ses manières. "Si vous et tous vos amis éclairés voulez rester ici à vous amuser, c'est votre affaire. Je m'en vais." À cela, le Chat n'a pas de réponse. Il reste simplement assis là, souriant, et ses yeux se mettent à gonfler à nouveau. C'est plus qu'Alice ne peut supporter. "Et j'aimerais bien que tu effaces ce sourire idiot de ton visage", dit-elle brusquement en se retournant pour partir. "J'ai bien peur de ne pas pouvoir le faire", lui dit le Chat, "mais je peux effacer ce sourire idiot." Alice s'arrête et se retourne pour regarder. Elle voit alors qu'il commence à disparaître progressivement, en commençant par sa queue et en terminant par son sourire denté, qui brille encore dans l'air pendant quelques instants avant de disparaître lui aussi.



Article paru dans le Magazine Tricycle. Printemps 1997.

Auteur P. Law

Traduit en français par Sandra Ryusan.

Blog LE ZEN URBAIN 

Sandra Ryusan 

Thérapeute Shiatsu Zen  I  Life coach

Ukkelse Steenweg 340, 1630 Linkebeek, Belgium

sandra.shiastuzen@gmail.com  |  Tel: 0483.512.650

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

Contactez-moi

LAISSEZ LES POSTS VENIR A VOUS.