Life coaching: "Breaking Bad"

Une chose pour laquelle nous sommes très bons, c'est pour la recherche des étiquettes 🏷 .

Et nous ne comprenons pas ou ne savons pas que la recherche des étiquettes, d'une certaine manière, nous limitent .


" - Qui êtes-vous donc ?

- Définir, c'est limiter."


Le portrait de Dorian Grey, Oscar Wilde.

En vouloir se définir , nous nous commandons aussi.

Les mots ont beaucoup de pouvoir. Nous nous écoutons les uns et les autres et ce que nous faisons, c'est répéter : - Je ne cuisine pas ! Je ne mange que des pâtes ! Je n'aime pas le sport! 🙅🏻‍♀️Je suis maman célibataire ! Je suis veuve !

Par exemple, comment cela changerait-il les choses si, au lieu de dire :

“Je ne fais pas de sport”, je dis: “Pour l’instant, je ne fais pas du sport”.

Personnellement, il ne m'aurait pas fallu autant de temps pour commencer le à faire 😉.

⚠️Attention : Souvent, il s'agit aussi d'avoir quelqu'un qui fais le travail à notre place. J'avais un petit ami cuisinier 🧑🏻‍🍳 C’était l’excuse parfaite pour ne pas cuisiner!

Le verbe principal pour l'être humain est « être ».

Nous devons l’utiliser avec précaution car « être » détermine : c’est comme s’il n’y a pas de marche arrière. Par exemple :“je suis maman célibataire = je ne laisse plus de la place à ma vie de femme”, “je suis veuve= je ne vais plus retrouver l’amour de ma vie”.

Du point de vue de l'analyse, le verbe être est dangereux car si je dis : "je suis ceci ou cela", je me définis, je me limite et cela m'empêche de m'épanouir et de m’ouvrir aux changements.

Notre esprit a besoin de mettre des étiquettes 🏷 sur les choses. Par exemple, lorsque nous avons un symptôme et que nous le cherchons immédiatement sur Google, ou que nous allons voir le médecin et qu'il nous dit : "c'est ça", nous nous sentons immédiatement soulagés 😅. Nous avons peur de laisser la porte ouverte à l’inconnu.

Bien que de nos jours, nous le savons tous que l’être humain change et evolue, je crois que tout le monde est très clair sur ce fait, et que ce qui était autrefois n'est peut-être plus le cas aujourd'hui.

Le verbe être nous met dans l’instant présent. Savourer le moment nous donne aussi de la flexibilité.

Parce que parfois je suis là, mais parfois je ne suis pas là. C’est se trouver “ici” et “maintenant”.

Mais quand je le colle une étiquette, le verbe être deviens fixe, rigide , une brique de notre personnalité : « JE SUIS XXX » 🧱

Autre exemple : si nous disons que je suis depressif/cholérique, ce n'est pas la même chose que de dire que je suis déprimé/ je suis en colère.

Dire que je suis en colère ça implique déjà une notion du temps (pas toujours ;-) ).

Cela nous donne la possibilité de changer, de résoudre un conflit.

Nous devons reagir : permettre de franchir ce pas afin de briser les schémas :

« Breaking bad ».




"Je suis thérapeute / Je suis professeur / Je suis coach"🧐= Non, parfois pas! Parfois je suis en mode enseignement, parfois en mode thérapie, parfois en mode coach mais pas toujours.


Nous nous étiquetons de mille façons : je suis espagnole 🇪🇸 - je suis mère👩‍👧 - je suis mère célibataire - je suis veuve - je suis frigide: toutes ces étiquettes nous conditionnent, nous limitent et attention cela ne nous a pas été enseigné à l'école.

C'est une façon, en quelque sorte, de ne pas avoir peur de savoir qui nous sommes.

La construction de cette façade nous donne une fausse sécurité, que nous recherchons en apposant ces étiquettes.

Nous voulons que les choses restent comme elles sont : je suis la femme de XXX/ la fille de XXX/ je suis médecin/ je suis comme ça.

Mais cela nous empêche d'évoluer, cela nous empêche de croiser des personnes qui veulent aussi laisser des questions ouvertes afin que nous puissions aussi évoluer et, dans le meilleur des cas, nous accompagner sur cette voie.

Dans l'évolution de l'être humain, nous devons laisser les questions ouvertes afin d'avancer.

Établir des relations et se mettre en rapport avec des personnes qui veulent également être dans un processus constant de la connaissance de soi et d'évolution.


Si vous le voulez vraiment, bien sûr. ☺️

Si vous ne voulez pas, alors je vous dirais : "Ne changez jamais !😏

Et vous, quelles sont vos étiquettes?

Bonne pratique.

🙏🏽


Blog LE ZEN URBAIN 

Sandra Ryusan 

Thérapeute Shiatsu Zen  I  Life coach

Ukkelse Steenweg 340, 1630 Linkebeek, Belgium

sandra.shiastuzen@gmail.com  |  Tel: 0483.512.650

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

Contactez-moi

LAISSEZ LES POSTS VENIR A VOUS.